Révélations

Le partage est le nerf de ma guerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» la censure en france
Mer 24 Juil - 12:12 par triskel

» pyramides de Bosnies
Ven 12 Juil - 14:38 par triskel

» Fleur de Vie
Ven 21 Juin - 13:38 par Valkyrie

» Photo Zen
Ven 21 Juin - 11:59 par Valkyrie

» Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain
Lun 17 Juin - 16:07 par Valkyrie

» une vague de glace
Sam 8 Juin - 10:38 par Valkyrie

» Héracléion, une cité égyptienne engloutie, révèle des secrets vieux de 1200 ans
Ven 7 Juin - 12:46 par Valkyrie

» L'entourage «toxique» de Stephen Harper
Ven 7 Juin - 12:07 par Valkyrie

» Franc-maçonnerie
Ven 7 Juin - 11:57 par Valkyrie

Mots-clés
Phénix réveil dieux Origines marche livre anton
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      

Sujets similaires
Liens intéressants

Partagez | 
 

 LE POTAGER NATUREL

Aller en bas 
AuteurMessage
Valkyrie
Admin
Admin
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 38
Localisation : Québec

MessageSujet: LE POTAGER NATUREL   Jeu 28 Fév - 12:32

LE POTAGER NATUREL

Le potager naturel répond à certaines règles et principes de bases :


LA PRÉPARATION DU SOL :


Une terre argileuse sera travaillée en automne alors qu'une terre légère le sera au printemps. La terre sera retournée en surface seulement pour ne pas bouleverser l'équilibre biologique du sol. Il faudra éviter de laisser le terrain nu et le recouvrir de paillages ou d'engrais verts ; les interlignes entre les cultures tireront avantage également à être paillées.

Une couche chaude permet d'avancer certaines cultures. Elle peut être préparée dès le mois de février, elle est composée de 40 à 60 cm de fumier de cheval frais. Il sera recouvert de 10 cm de bonne terre de jardin puis de 2 cm de terreau tamisé ; le tout sous un chassis orienté plein sud. Il faudra encore attendre 15 jours pour semer, le temps que la température de la couche descende en dessous de 25°C.


LES AMENDEMENTS DU SOL :

Le compost sera utilisé à raison de 2 à 15 kg/m2 selon la richesse de votre sol, en automne, pour les terres lourdes et au printemps, pour les sols légers . Le compost est l'élément indispensable du jardinage naturel. Le tas doit être situé dans un endroit abrité des vents froids et entouré de 3 murets. Je conseille d'en faire au moins deux tas, ainsi, vous en aurez toujours un prêt à être utilisé. Sa composition peut être à base de paille, de tonte d'herbe, de feuilles mortes (sauf fruitiers). Il sera complété par les déchets du potager, les fleurs fanées, les épluchures de légumes, de la cendre de bois, de la sciure, de la poudre d'os et de la terre de jardin. Des algues brunes peuvent également être ajoutées si vous habitez près de la mer. Les couches seront montées progressivement, le tas doit être déplacé afin d'être retourné de temps en temps pour favoriser la fermentation. Les orties non montées à graines et des arrosages au purin d'ortie apporteront des sels minéraux indispensables à l'équilibre de votre compost. Quand votre tas sera fini vous pourrez alors le recouvrir pendant 3 mois pour l'abriter avec une bâche avant de l'utiliser. Le compost améliore la structure et la fertilité de votre sol, il entretient la vie microbienne par l'ingestion de ses éléments qui seront ainsi rendus assimilables par les plantes grâce aux organismes microscopiques et aux vers de terre.

Les cendres de bois seront utilisées en toutes saison à raison d'1kg/10m2. Attention à ne pas les laisser en surface mais incorporez-les au sol. La cendre de bois doit provenir uniquement du bois de la cheminée, elle est riche en potasse, phosphore et oligo-éléments. Les cendres de bois pourront être ajoutées par petites quantités au compost pour améliorer sa structure. Elles conviennent particulièrement à améliorer les sols sableux.

Le fumier composté et séché est incorporé à raison de 2kg/10m2 en automne en sol lourd et au printemps en sol léger. On peut le trouver sous forme de granulés irréguliers et sans odeur. Il améliore la structure et la fertilité du sol et entretient la vie microbienne.

La tourbe est incorporée en automne ou en hiver à raison de 25 à 50 l/m2. Elle représente également une solution rapide et pratique pour créer de petits massifs de fleurs. La tourbe allège les terrains lourds et enrichit le sol en humus mais elle ne contient aucun élément nutritif.

Le sable est incorporé en automne à raison de 10 l/m2. Cette opération peut être renouvelée éventuellement. On utilise du sable grossier de 4 mn de diamètre provenant des marchands de matériaux. Le sable améliore le drainage des sols argileux.

Le basalte est incorporé en automne ou au printemps à raison de 2 à 3 kg pour 10 m2. Le basalte est de la poudre de roche volcanique finement broyée. Il est riche en silice (améliore la résistance des plantes) et en oligo-éléments. Le basalte donne du corps aux sols sableux et allège les sols lourd, il neutralise également les pH trop acides ou trop basiques.

La bentonite est incorporée en automne ou en hiver à raison d'1 kg pour 10 m2. La bentonite est une argile très fine en poudre qui peut absorber jusqu'à 20 fois son volume en eau. Elle donne du corps aux sols sableux qui retiendront mieux l'eau et les engrais.

Le lithothamme est incorporé en toutes saisons à raison de 400 g pour 10 m2 la première année. Ensuite 100 g suffiront les années suivantes en entretien. Le lithothamme est une algue marine séchée et broyée en poudre. Il peut être utilisé dans la fabrication des purins d'ortie pour lui apporter des éléments nutritifs et atténuer les mauvaises odeurs. C'est un amendement calcaire pour les sols acides nettement préférable à celui de la chaux. Son action est lente et prolongée, il contient plus de 30 oligo-éléments nutritifs.


LES AMIS DU JARDINIER :


La taupe mange son poids en courtilières, limaces, vers gris et larves.
Le hérisson s'occupe des mollusques et des chenilles.
La chauve-souris se nourrit de papillons.
Le crapaud apprécie les limaces et les larves.
la coccinelle s'attaque aux pucerons, aux cochenilles et aux aleurotes.
Le carabe adore les doryphores.
La guêpe aime les insectes et les chenilles.
Les oiseaux se nourrissent de divers insectes et de larves : Le rouge-gorge raffole des pucerons ; le merle, la grive, le geai, la pie mangent vers et mollusques ; les chouettes et hiboux s'attaquent aux rongeurs et...aux taupes.



LES PARASITES DU JARDIN :


La courtilière est un orthoptère particulièrement redouté au jardin dont le principal prédateur est la taupe. Si vous n'avez pas de taupes, piégez les courtilières avec un peu d'essence de térébenthine dans des boites placées au ras du sol.
Les pucerons sucent la sève des plantes. Des pulvérisations de purin d'ortie et de savon noir seront efficaces. L'ail repousse les pucerons, j'en plante toujours au pied des rosiers.
Le taupin est un coléoptère dont la larve s'attaque aux racines. Une bonne rotation de culture et des fertilisations aux engrais verts est une prévention indispensable.
Les mollusques (limaces et escargots) se régalent de jeunes plantes. Ils se ramassent à la main ou se piègent avec de la bière. De la cendre de bois ou de la sciure de bois protègera vos cultures sensibles.
l'altise est un petit coléoptère qui s'attaque principalement aux crucifères. Une décoction de savon noir et de nicotine devrait en avoir raison.
La piéride du chou est un joli papillon blanc dont les chenilles dévorent les feuilles. Une décoction de tanaisie sera efficace. Je dépose également mes gourmands de tomate sur les choux, l'odeur particulière éloigne le papillon.
Les noctuelles et les teignes sont aussi des chenilles. On utilisera la tanaisie ici aussi comme pour la piéride.
Les campagnols et les mulots sont des rongeurs. Leurs prédateurs vivent dans les haies. Si vous n'avez pas de haie buissonnante, vous créez un déséquilibre et ils prolifèreront...

LA LUTTE CONTRE LES MALADIES ET PARASITES:

lien: http://fr.jardins-animes.com/lutte-bio-anti-nuisibles-c-15.html?utm_campaign=Netaff&utm_medium=textes&utm_source=netaff


La meilleure prévention reste une bonne rotation des cultures. Les insecticides végétaux ne doivent être utilisés qu'en dernier recours ils seront à base de pyrèthre et de roténone et appliqués le soir. Vérifier dans la composition du produit que des produits chimiques n'ont pas été ajoutés.

Le lithothamme est une algue calcaire riche en oligo-éléments qui renforcera la résistance de vos plantes. Elle active la végétation et combat pucerons et chenilles. La bouillie bordelaise est un mélange de chaux et de sulfate de cuivre et s'utilise en prévention ou en début d'attaque de maladie cryptogamique. Les solutions à base de savon noir contiennent 200 g de savon noir, 1/2 l d'alcool à brûler et 10 g de sel marin et s'utilisent contre les pucerons, les araignées ou les chenilles.


LES EXTRAITS VEGETAUX :


Voici 7 bonnes raisons d’utiliser les extraits végétaux :

Ils sont naturels et préservent l’environnement. Les extraits végétaux sont obtenus par fermentation ou extraction, décantation et filtration.
Ils s’emploient sur toutes les plantes. Du potager au jardin d’agrément, du verger aux plantes d’intérieur...
Ils sont riches en oligo-éléments et principes actifs. Ils contiennent également en quantité appréciable et assimilable de l’azote, de la potasse, du phosphore et les sels minéraux nécessaires aux végétaux.
Ils sont bio-stimulants et favorisent la croissance. Ils possèdent des qualités fertilisantes, dynamisantes, antiseptiques. Ils agissent à chaque stade de la croissance des végétaux.
Ils renforcent les défenses immunitaires des plantes. Contre la plupart des maladies (mildiou, oïdium, chlorose...) Ils augmentent leurs résistances face aux attaques de parasites.
Ils s’utilisent 9 mois sur 12 (de février à novembre). D’un emploi facile, ils se diluent à l’eau (10% en général) et s’emploient en arrosages et/ou en pulvérisations foliaires.
Ils n’altèrent pas le sol. Ils stimulent au contraire, l’activité des micro-organismes et leur action bénéfique.

Le purin d’ortie est un activateur de croissance, il est particulièrement recommandé pour :

Favoriser l’enracinement de toutes vos plantations.
Développer les cultures après la levée des semis.
Apporter des sels minéraux aux légumes feuilles et aux plantes vertes.
Nourrir toutes les vivaces à la sortie de l’hiver.
Agir contre la chlorose.
Prévenir du mildiou.
Favoriser les bouturages.
Lutter contre les parasites des racines.
Enrichir le sol.
Activer le compost.

Pour le fabriquer soi même, comptez un kilo d'orties non montées à graines pour 10 l d'eau. Pour atténuer l'odeur, vous pouvez rajouter du lithothamme. Quelques jours après, vous l'utiliserez dilué avec 90 % d'eau, voire 80 % pour traitement contre les maladies ou les parasites.


Le purin de consoude prendra le relais pour :



Favoriser et prolonger la floraison.
Favoriser la fructification.
Aider à la production de graines.
Apporter des sels minéraux aux légumes fleurs et aux légumes fruits.
Nourrir les fruitiers ainsi que tous les fruits rouges et les agrumes.
Nourrir les rosiers et vivaces à fleurs dès le mois d'avril.
Lutter contre las parasites et les maladies du sol par son action antiseptique.
Enrichir le sol et le compost.


L’extrait de prêles apportera à vos plantes de la vigueur pour :

Reminéraliser vos végétaux.
Lutter contre l’oïdium.
Lutter contre les maladies cryptogamiques (tâches noires du rosier, cloque du pêcher, moniliose...).
Lutter contre les pucerons, la cochenille, l’aleurode, les altises...
Enrichir le sol en silice.


Le purin de fougères est un allié contre les parasites pour :



Ecarter les limaces et les escargots (s’emploie pur).
Lutter contre le taupin.
Lutter contre les acariens (araignées rouges).
Lutter contre le puceron lanigère.
Lutter préventivement contre la cochenille.
Lutter contre la cicadelle.
Enrichir le sol en calcium et en potassium.


Le jus pur de consoude s'utilise pour :


Cicatriser et soigner lors des élagages, tailles et greffes.
Favoriser la repousse (application au pinceau non dilué) après les greffes et tailles.
Lutter contre les maladies cryptogamiques en association avec la prêle pour une action fongicide.
Lutter contre las parasites et les maladies du sol et du compost par son action antiseptique (dilué de 1 à 2%).
Enrichir le sol comme fertilisant (dilué à 1%).


Autres extraits végétaux :

Le purin de gourmands de tomate s'utilise contre la piéride du chou et la teigne du poireau.
La décoction de tanaisie consiste à faire tremper pendant une journée 400 g de tanaisie dans 10 litres d'eau. Laisser ensuite bouillir 15 minutes, couvrir et laisser refroidir, enfin fitrer. Elle s'utilise en pulvérisation contre les altises, les pucerons, les noctuelles et la piéride !.
La décoction de sureau contre les altises, les noctuelles, les thrips.


JARDINER AVEC LA LUNE :


Jardiner avec la lune n'est efficace que si l'on jardine uniquement avec des produits naturels. Un cueilleur de champignons sait que la lune influence la pousse mais s'il n'a pas d'eau, pas de champignons ! La lune influence également les semis et repiquages au jardin naturel. Bien évidemment, le climat a un rôle prépondérant et il serait vain de s'obstiner à semer parce que "la lune est bonne" alors qu'il gèle ! La lune croissante se situe entre la nouvelle lune et la pleine lune. Quelques jours avant la pleine lune je sème et je repique plutôt les légumes racines et les légumes feuilles. En lune décroissante, je sème quelques jour avant la nouvelle lune les légumes fruits et les légumes graines. Ainsi pour éviter une repousse trop rapide du gazon, je tonds de préférence en lune décroissante. Il ne faut pas confondre lune croissante et décroissante avec lune montante et descendante (par rapport à l'horizon). Par contre, je suis plutôt sceptique sur les calendriers lunaires avec l'influence des constellations pour les légumes feuilles (signes d'eau), racines (signes de terre), fleurs (signes d'air), fruits (signes de feu). Mon expérience dans ce domaine ne m'a pas permis de tirer des conclusions contrairement au rôle non négligeable de la lune croissante et décroissante !


source: http://jardihaie.free.fr/potager/jardin/jardin.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation101.forumcanada.org
Valkyrie
Admin
Admin
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 38
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: LE POTAGER NATUREL   Jeu 28 Fév - 13:09




Analyse du sol

Selon votre région vous avez déjà une connaissance de la structure sol.
Prélèvement : faire le prélèvement à différents endroits entre 30 et 60 cm de profondeur.

Mélangez plusieurs de ces prélèvements versez dessus quelque goutte de vinaigre, si vous constatez une effervescence il s'agit d'un sol calcaire.

Test : prenez une petite poignée de terre, humectez légèrement d'eau et faire rouler en malaxant entre le pouce et les autres doigts, si la sensation est rugueuse et qu'il est impossible de faire une boulette qui ne se désagréger pas il s'agit d'un sol léger. Une pluie
forte disparaît rapidement dans ce type de sol.

S'il y a une sensation savonneuse, adhérence au doigt formation d'une boulette ferme et déformable, en séchant sensation de talc il s'agit d'un sol lourd. Après une forte pluie il y a persistance de flaques d'eau, à sec présence de crevasses et fissures.

Mesure du PH : Taux d'acidité et d'alcalinité avec un coffret test qui indique suivant les couleurs le PH. Un sol calcaire aura toujours un PH supérieur à 7.0, un sol acide a un PH inférieur à 6.0. Cette analyse indique la nature des amendements, pas de chaux sur un sol calcaire par exemple, ainsi que les plantes qui profiteront au mieux du sol. Voir détails sur
sites préférés.


Arrosage


Evitez l'arrosage au jet qui consomme beaucoup d'eau, est peu efficace, favorise l'apparition des maladies. Ne jamais arroser les feuillages. Préférez l'arrosage du soir, il n'y a pas d'évaporation, les plants profitent alors au maximum.

Un arrosage abondant et espacé est préférable aux arrosages quotidiens faibles.

LE STRESS HYDRIQUE : Il s'agit des dommages que subissent les plantations soumises à la sécheresse durable, cela entraîne un retard de croissance et une récolte médiocre.

Rappelez vous aussi "qu'un binage vaut deux arrosages".


Compost


Le compost est un ingrédient essentiel et indispensable du jardin naturel , il est le principal fertilisant obtenu par un processus de recyclage.

Le silo à compost peut être confectionné en bois ajouré, ou plus simplement sur une surface à même le sol, entourée d'une haie en prévoyant un passage de la largeur d'une brouette.

Il se constitue par l'apport des déchets végétaux ménagers, du jardin et divers ( feuilles , gazon, branches broyées, cendres sciure copeaux, marc, paille, laine, plumes, cheveux, ect.....).

Ne pas y inclure de pelures de fruits ou agrumes traités car le compost doit être un nid de bactéries, vers et autres et les traitements des fruits et agrumes s'opposent précisément à leur développement.

Alternez si possible les couches des différents végétaux séparées par un peu de terre.
Le compost est "prêt" lorsqu'il n'y a plus de vers dedans et son aspect noir de terreau.
Si vous pouvez disposer d'algues de mer, plumes, cheveux, incorporez les à votre compost il sera encore plus riche en oligo-éléments.

Pour embellir votre tas, semez à la base, des capucines ou des haricots d'Espagne qui fleuriront durant tout l'été.

Si le tas est trop humide, refaites-le en intercalant des couches fines (5 cm) d'un matériau absorbant (sciure, tourbe, paille hachée...).

Durant l' hiver, couvrez le tas avec une couche de neige d'une épaisseur de 25 à 30 cm, elle aidera à la décomposition.

Si votre compost est au soleil, plantez des citrouilles à la base du tas ainsi elles profiteront de la chaleur et de la lumière solaire, de l'humidité et surtout de l'humus du compost.

Le meilleur moment pour démarrer un compost est à la fin de l'hiver. La décomposition des déchets, liée à la vie bactérienne, étant plus rapide lors de la belle saison, votre compost sera utilisable dès la fin de celle-ci.

Les branches venant des tailles doivent être préalablement broyées ou brûlées pour activer la décomposition.

Votre mélange doit toujours être humide mais pas gorgé d'eau.

De temps en temps, arrosez votre compost avec un activateur pour maintenir la chaleur, et remuez-Ie bien pour éviter les odeurs désagréables.

Pour mieux diffuser un produit activateur, placez des tuyaux perforés dans le compost que vous remonterez progressivement.

Placez des couches d'orties fraîches tous les 20 cm, c'est un activateur naturel.

Autres accélérateurs: vieille bière, lait caillé, cidre éventé, ces éléments ont une grande activité bactérienne.

Placez les terrines de semis au milieu de votre tas de compost: elles profiteront de la chaleur pour germer. Pas au début du compostage, la chaleur est trop forte.


Cendre


Il s'agit bien sûr de cendre de bois, riche en potasse elle est précieuse et peut être utilisée épandue sur le sol griffé ensuite ou, s'il pleut les éléments pénétreront directement en terre.

A utiliser sur gazon, tous les légumes à feuilles comestibles. Surtout pas sur fraisiers, framboisiers car cela développe les feuilles au détriment des fruits.
Vous pouvez en incorporer au pied des tomates ainsi que dans les rangs d'haricots.
NE PAS UTILISER sur les arbustes de terre de bruyère.


Châssis


Facile à confectionner avec une vieille fenêtre par exemple avec ses carreaux bien sur.
La taille sera fonction de ce que vous pensez l'utiliser. Faire un châssis en bois traité au sulfate de cuivre avec une pente pour l'exposition au soleil et l'écoulement de l'eau.

Traitez chaque année le châssis s'il est en bois pour éviter la formation de champignons microscopiques .

Vous pourrez ainsi faire vos semis précoces légumes et fleurs. prévoyez une cale pour entrouvrir le châssis par soleil chaud, penser aussi à arroser régulièrement


Oiseaux


Jamais rassasiés, notamment aux printemps ou la nourriture est rare. Pas question de les piéger ils nous sont trop précieux mais, simplement leur dire d'aller voir.....chez le voisin. Les filets sont laborieux à mettre en place et rendent l'accès difficile alors !

Prendre des CD de pub les coller dos à dos, passez une ficelle dans le trou et l'accrocher à une branche ou un piquet planté en biais : même un très léger vent fera tournoyer l'ensemble le reflet fera un effet spot ceci même sans un plein soleil et les oiseaux n'approcheront pas.

A ne placer qu'au moment de la nécessité car si l'ensemble reste trop longtemps en place les oiseaux s'habituent à la musique ...... et reviennent.


Gazon


Vaste sujet, je ne m'étend pas sur toutes les bases mais sur ce que je pense être indispensable pour l'entretien.

Pas de taille courte en période sèche. Pas de désherbant car cela rend inutilisable les déchets de tonte pour le compost ou pour servir de paillis.
Il adore la cendre (Voir Cendre ) vous pouvez en appliquer généreusement au printemps.

Scarification à la sortie de l'hiver par temps sec après une tonte rase quand la terre n'est pas détrempée. Procure une bonne aération, arrache mousse et herbes mortes.

Ne vous désolez pas de voir ensuite votre pelouse "pelée" la repousse se fera rapidement . Si vous avez des trous tant pis attendez une bonne température nocturne pour faire des retouches. Attentions aux oiseaux ( Voir Oiseaux ).

Inutile d'arroser souvent, les racines se développent alors en surface et à la première sécheresse la pelouse jaunis ; il faut arroser moins souvent mais plus longuement , l'eau pénétrera en terre, les racines aussi.


Mousse


La présence de mousse indique qu'un sol est mal drainé trop tassé et acide. La scarification sur pelouse est alors nécessaire. Ensuite, seulement si la mousse réapparaît vous pouvez opérer un traitement au sulfate de fer par température > 10°.

Récupérez toutes les mousses même traitées pour enrichir votre tas de compost ou enfouir comme acidifiant (mousse traitée) au pied des plantes de terre de bruyère (camélias, rosiers…).

Cette méthode doit être abandonnée , le sulfate de fer acidifie la terre et donc favorise la repousse de la mousse, je privilégie le scarificateur qui aère la terre et décolle la mousse, je fais des retouches sur les parties dégarnies de gazon.


Neige


C'est une très bonne protection thermique laissez la en place sur les plante.
Riche en éléments fertilisants.

Repérez l'endroit ou la neige fond en premier, c'est l'endroit le plus chaud sur lequel vous ferez vos premiers semis.


Rosiers


De nombreux sites et ouvrages sont spécialisés sur ce sujet, je n'évoque donc que mes "Trucs" pour réussir. Les aléas climatiques mettent à rude épreuve nos rosiers, attaques de toutes sortes, champignons et insectes alors ....

Excellent engrais au purin d'ortie.
Taille fin de l'hiver début de printemps, brûlez les coupes (maladies et larves).
Coupez régulièrement les fleurs fanées pour stimuler la repousse.

Dans un sol calcaire pour éviter la chlorose, incorporez de la tourbe autour du pied. Plantez aux abords, Lavande, Oeillets d'Inde Thym Ils éloigneront divers parasites.


Taupes


N'empoisonnez pas votre sol avec toutes sortes de produits toxiques ; Les taupes sont des animaux utiles à la nature mais provoquent des ravages notamment sur les pelouses.

Il ne s'agit donc pas de les exterminer mais de les faire fuir sur un terrain plus propice.

Vous avez repéré les galeries visibles par un jaunissement de votre pelouse.

Plantez quelques piquets sur les galeries et enfilez à l'extrémité une bouteille plastique dont vous avez coupé le fond et conservé le bouchon.

Par vent même léger les bords de la bouteille viendront taper sur le piquet, provoqueront des vibrations transmises en terre et les taupes énervées par ce tintamarre partiront s'installer dans des lieux plus calmes.


Taupins


En fin de culture semez un engrais vert , colza par exemple. Le gel détruira les plants.

Au printemps vous enfouirez les fanes et vous aurez ainsi un sol enrichit et ameublît.
Les taupins ne s'installeront pas.


Limaces Escargots


Là, difficile de les faire fuir il faut s'en débarrasser..

Pas question d'empoisonner la terre et mes récoltes avec des produits très toxiques. Prenez des bouteilles en plastique couper le bas à 5cm ainsi que le goulot avec 3cm de partie droite, encastrez celui ci par dessus le bas et découpez au "cuther" en haut de la partie droite 2 trous opposés du diamètre d'une coquille d'escargot.

Placez très peu de tue-limace dans ce piège, l'enterrer prés des cultures à protéger au niveau des 2 trous. Escargots et limaces attirés par l'appât seront ainsi piégés. Jetez ou brûlez ce piège en fin de saison. (Voir photo sur page Photos).

Vous pouvez remplacez l'appât par de la bière, en rajouter quand c'est nécessaire.


Aoûtats



Vous avez été atteint de multiples piqûres très irritantes après vous être allongé sur la pelouse, ramassé des haricots . Ces piqûres sont localisées dés que ces accariens rencontrent un obstacle (plis des membres, ceinture ect...).

Frictionnez vous la peau avec de l'alcool de menthe avant de faire un tour au jardin.

Plantez quelques pieds de mélisse, menthe ou citronnelle sur le pourtour de votre jardin leurs odeur chassera ces insectes indésirables.


Désherbant



Les désherbants du commerce sont de puissants poisons à n'utiliser qu'aux endroits ou il n'y a AUCUNE végétation comestible.

Pour désherber les allées du potager je récupère l'eau de cuisson des pommes de terres, c'est un excellent désherbant sans risque de contamination.

J'ai utilisé cette année un désherbeur thermique , très efficace et non polluant.


Chlorose

Ne pas confondre, en cas de chlorose c'est la feuille qui se décolore entre les nervures et non le contraire.
Votre sol est probablement calcaire et vous observez régulièrement que certaines plantes et arbustes sont chlorosés.

Eviter les plantes de terre de bruyères qui demandent une terre acide. malgré les apports que vous pourriez faire le résultat sera décevant.
Pour les autres types de plantes vous pouvez effectivement amender de façon satisfaisante le choix est vaste.
Creusez une tranchée autours du rosier par exemple, remplissez cette tranchée de tourbe, d'un produit anti chlorose, fleur de souffre, compost, fumier, mousse de gazon traitée, répéter cette opération chaque année.


Pucerons


Une vraie galère, Rosiers, Dahlias, Capucines, légumes, ils sont partout et en avant les produits chimiques très dangereux dont beaucoup devraient être interdits à la vente.
Les coccinelles leur principal prédateur ont quasiment disparu, empoisonnées par la chimie .

J'ai essayé avec succès ce truc ancien sans aucun danger et d'un coût nul.

20 Cl d'eau dans un petit pulvérisateur additionné d'une cuiller à soupe de savon noir, liquide vaisselle, et mieux savon liquide pour carrelage .

Essayez vous serez surpris de l'efficacité, aucun risque pour les feuillages, vous bannirez à jamais les produits toxiques.



Les feuilles de rhubarbe bouillie pendant une heure

puis filtrées donnent un excellent insecticide pour toutes les plantes

ou fleurs NON COMESTIBLE car ce produit est toxique.

Emincez 2 gousses d'ail que

vous mélangez avec un demi litre d'eau bouillante

laissez refroidir , filtrez et mettez dans un pulvérisateur.

Plantez des capucines aux abords des plants à protéger

L'eau vinaigrée, le purin d'orties, la décoction de tabac sont eux aussi de trés bon répulsifs


Orties



L'ortie fortifie notamment la croissance des Choux et des tomates.

Jetez en sur le tas de compost cela accélérera la fermentation et apportera des éléments très nutritifs.

Obtenez un purin d'orties en laissant macérer 1Kg de feuilles dans dix litres d'eau pendant trois jours (ne pas s'inquiéter de la très forte odeur), FILTREZ AVEC UNE PASSOIRE, pulvérisez avec ce mélange très efficace contre les petits insectes.



Prolongez la fermentation pendant huit jours pour obtenir un engrais riche et lutter contre le mildiou, après avoir filtré le mélange diluez avec 5 fois d'eau et arrosez au pied des plantes.

L'ortie apporte surtout de l'azote, donc conseillée au départ de la végétation et non lors de la fructification car elle développerait les feuilles au détriment des fruits (pour les tomates notamment).

Pulvérisez sur les feuilles en additionnant 70 % d'eau et vous lutterez contre le mildiou.

Hachez de l'ortie que vous placerez directement dans le trou de plantation.
La décomposition se fera lentement et diffusera ainsi lentement les éléments nutritifs.

C'est un stimulateur de croissance vous pouvez l'utiliser pour la confection d'un pralin.

CONSERVATION : Une fois filtré, il se conserve dans un récipient hermétiquement fermé (bidon) 8 à 12 semaines . PAS DE RECIPIENT EN METAL


Plumes


Avec des plumes de volailles vous pouvez obtenir un engrais très riche en azote.
et en oligo-éléments.

Déposez les dans un bac rempli d'eau de pluie et des cailloux sur un grillage pour ne pas que les plumes flottent.
Laissez macérer à l'ombre pendant 2 mois environ, et oui c'est long mais cela en vaut la peine.


Engrais vert


Vous avez entendu ce terme sans trop en connaître la signification et l'utilité.

Ce sont tout simplement des plantes que l'on fait pousser en semant la graine appropriée. Elles poussent en général tres vite.

Elle n'est cultivée que pour être enfouie dans le sol après avoir été coupée ou desséchée par le gel .

Le but est d'enrichir le sol en matières organiques et en azote de le préserver des pluies qui le tasse, en outre il empêche la prolifération de "mauvaises herbes" et avec un système radiculaire important il allège et enrichit la terre. C'est simple à mettre en oeuvre et efficace.

il est semé lorsque une parcelle est libérée et que vous n'avez pas l'intention de l'occuper dans la saison.

Pour, le semis, ratissez simplement le sol pour qu'il soit propre, inutile de bêcher.
Semez à la volée, ratissez lentement à nouveau pour recouvrir légèrement les graines, passez le rouleau à gazon, arrosez si besoin doucement en pluie fine.

Vous pouvez aussi en semer avant une plantation, quand vous aurez besoin de la place passez la tondeuse, laissez les déchets au sol et enfouissez les grossièrement.

Plusieurs choix s'offrent à vous en fonction de la nature de votre sol.
La moutarde est très rapide en croissance .
Le Colza, riche en Azote
Le tréfle blanc, apporte de l'azote, peut etre tondu
Le sarrasin si votre terre est Acide, extrait le phosphore, pousse rapidement..
La vesce sur une terre basique.
La phacélie pour attirer les abeilles.
La luzerne attire les insectes pollinisateurs et enrichit le sol.

Vous pouvez semer plusieurs variétés pour orner votre potager en période "creuse".

En début de saison je passe la tondeuse sur les fanes d'engrais vert, tout est broyé ensuite je peux retourner la terre en enfouissant le tout.

Les engrais verts , fertilisants naturels

Ce sont des plantes qui, loin d'épuiser le sol, l'améliorent et lui apportent des éléments nutritifs, pour préparer la culture d'espèces potagères ou d'ornement.

Le semis d'engrais végétaux n'est pas une chose nouvelle. Bien au contraire, cette pratique est sans doute presque aussi ancienne que l'agriculture et elle est liée à celle de la jachère : une année sur trois, ou sur quatre, on laisse reposer la terre en y semant des plantes qui lui permettent de se refaire une santé , qui aèrent le sol et, après enfouissement, lui apportent de l'humus et même de l'azote.

Les bienfaits des engrais verts

Alors que le sol d'un potager " classique" est nu, celui d'un potager bio, ou naturel, est toujours couvert (comme dans la nature !), pour qu'il! soit protégé comme dans la nature.

Souvent denses, les engrais verts éliminent la concurrence des mauvaises herbes et nettoient le sol. c' est pourquoi on les utilise entre les planches de culture et entre les rangs, mais aussi sur les sols neufs, que l'on met en culture ou après des travaux de remblayage, comme plantes pionnières.

Par leurs racines profondes, beaucoup d'engrais verts améliorent la structure du sol, en le décompactant et en l'aérant. ceux qui sont profondément enracinés, comme le seigle, dissolvent les éléments minéraux du sous-sol et bonifient ainsi sa fertilité en profondeur. C'est pourquoi les engrais verts ne sont pas tondus, mais simplement fauchés.

La croissance rapide, les engrais verts fournissent beaucoup de feuillage, utilisable en paillage, sur place, ou sur le tas de compost Ils enrichissent donc le sol en humus. Les plantes de la famille des légumineuses apportent en outre de l'azote, engrais qui favorise la croissance des plantes potagères.

autre astuces et trucs ici! : http://jacques.guy.pagesperso-orange.fr/html/astuces2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation101.forumcanada.org
Valkyrie
Admin
Admin
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 38
Localisation : Québec

MessageSujet: Mes astuces... Légumes   Jeu 28 Fév - 14:01

Mes astuces... Légumes

Tomates



J'achète les plants en les choisissant sains, aucune tache sur les feuilles, pas étiolés .
Je choisis deux à trois variétés cela permet en général d'en obtenir au moins une qui réussi très bien. Il y a des années très propices à ce fruit et d'autres moins, la chaleur est facteur de réussite, le froid, vent, pluie ainsi que les différences importantes de températures diurnes et nocturnes sont facteurs de maladies.
Dans la moitié Nord de la France ne pas repiquer les tomates avant la mi- Mai, le sol doit etre chaud et les nuits pas trop froides. C'est un facteur de réussite important. Vous avez probablement remarqué que les tomates plantée plus tard rattrappent rapidement celles plantées plus tôt. Les plants étants plus fortd ils seront plus résistants aux maladies.

Ne jamais arroser le feuillage, arrosez généreusement au pied au moment de la plantation, paillez abondamment pour conserver l'humidité, espacez les arrosages pour permettre le développement des racines en profondeur et ensuite arrosez REGULIEREMENT , sans à coups, taillez soigneusement et tuteurez dès que nécessaire, il ne faut pas faire souffrir la plante.

Ne jamais "plumer" vos pieds de tomates en enlevant les feuilles par excès en cours de végétation, les feuilles nourrissent les fruits.
En fin de végétation et en l'absence d'un bon ensoleillement vous pouvez seulement alors ôter des feuilles pour favoriser la maturation des fruits.

Procédez à des arrosages bi hebdomadaires, 2 Litres par pied lorsqu'il ne pleut pas. Surtout pas de gros arrosages espacés qui favorisent la maladie du "cal noir".
Lors du repiquage cette année j'ai disposé la racine parallèlement au sol, et en redressant le pied le long du tuteur, ceci permet le développement multiple de racines périphériques utiles.

Pour prévenir le mildiou traversez la tige bien formée avec un fil de cuivre de 2.5mm². Eliminez systématiquement les feuilles qui touchent la terre.
Si le mildiou survient traiter au sulfate de cuivre à la rosée du matin et renouvelez si besoin cette opération ( Voir aussi Orties ).

J'ai arrêté définitivement le fil de cuivre, cette méthode produit plus d'inconvénients que de bienfaits.

Depuis 4 ans très favorable aux tomates j'ai expérimenté l'arrosage au purin d'orties. En plus du climat propice, le résultat est excellent aucun traitement n'a été nécessaire, pas même le fil de cuivre.

Depuis 4 ans j'ai planté des oeillets d'Inde au pied des tomates, c'est décoratif et anti bactérien.
C'est efficace mais par contre plantez plutôt autours de votre planche de tomates car les oeillets tirent les substances nutritives du sol .

Au moment de la plantation j'ai mis au fond de chaque trou une grosse poignée d'orties, certains y mettent des déchets de poisson.

Taille des pieds de tomates

La taille est un élément important pour favoriser une bonne et saine récolte.

Tout d'abord en début de végétation supprimez le gros bouton floral qui apparaît, il est inutile, ensuite en cours de croissance supprimez tous les rejets se formant aux aisselles des branche fructiféres ainsi qu'au pied .
Couper au delà de trois ou quatre beaux bouquets floraux sur chaque rameau.


Ail



C'est excellent pour la santé mais ceci est un autre sujet.

La préparation du sol ainsi que la récolte seront les même que pour les échalotes et oignons. Je plante dans ma région (Normandie) en mars avril et non pas comme parfois préconisé en Novembre .

Alternez endroit et variété d'ail, il est utile d'échanger ses gousses avec un autre amateur, ceci évite la propagation de maladies.

Plantez les plus grosses gousses prélevées à l'extérieur de la tête. Ne pas laisser en cours de végétation la tête s'enfouir, dégagez le bulbe à la binette.

Ecrasez au mixer une gousse d'ail et du savon de Marseille, mélangez avec 1 litre d'eau filtrez, pulvérisez sur les plantes sensibles aux ravageurs. Elles seront protégées sans produits toxiques.
En fin de végétation nouez les tiges vertes afin de les faire sécher plus rapidement.


Carottes




Vos tentatives ont échoué, minuscules , pleines de trous de vers, pas très appétissantes les petites carottes. A oublier dans un sol lourd et argileux.

Dans un sol bien travaillé semez très clair les graines préparées de la même façon que pour le persil, ceci évitera d'avoir à trop éclaircir et jeter ainsi les trois quart des plants.

Dans un sillon de 15 cm déposez un lit de sable de mer prélevé ou la mer vient régulièrement (chargé de sel) semez le mélange marc graines, puis une légère couche de cendre (Voir cendre) recouvrir légèrement tasser arroser. Pas de compost frais cela amène les mouches, ne pas semer aprés le mois de juin.

Prévoyez un ou deux rangs en plus que vous laisserez vacants pour y planter les carottes récupérées à l'éclaircissage et oui ! ça peut se repiquer parfaitement. Bien arroser jusqu'à la reprise. Voir aussi Associations Bénéfiques .

Cette année je fais l'éssai de semer sur butte. Je fais des rangs en butte de 20 Cm de hauteur, cette méthode devrait permetre à la racine de se développer plus facilement et donc avoir des carottesd de bonnes tailles.


Mâche



Semez clair à la volée en surface sur un sol simplement ratissé et non fraîchement retourné, tassez avec une planchette arrosez légèrement et couvrir avec une toile genre sac à pomme de terre ou plastique tressé, arrosez à nouveau et chaque jour.

Maintenir la toile avec cailloux ou piquets, surveillez la levée qui doit intervenir en 6 jours maximum, ne pas laisser les plantules s'insérer dans les mailles de la toile, enlevez la toile est continuer quelques jours un arrosage léger.

la mâche s'accommode de tous les types de terre, évitez une exposition trop prolongée au soleil, elle résiste par contre très bien au froid et au gel.
Espacez les semis ( de Juillet à septembre) de façon à avoir une récolte sur une plus longue période.

Si vous coupez la mâche au pied au lieu de l'arracher elle repoussera.


Asperges



Nécessite un sol très léger à oublier dans un sol lourd.
Achetez des griffes fraîches avec un bourgeon, plantez à environ 25 Cm de profondeur en avril, couvrir de tontes de gazon si le temps est sec.

Espacez de 60 Cm en tous sens, attendre la deuxième ou mieux la troisième année avant de faire la première récolte, les pieds peuvent durer jusqu'à vingt ans. Bien enrichir le sol, choisir le sens de plantation en fonction de la direction du vent le plus souvent observé.

A la plantation déposez des algues au pied elles apporterons de riches éléments nutritifs.

Rhubarbe



Nécessite un sol riche et toujours humide pour une forte et bonne production. Evitez donc l'exposition au soleil de l'après midi.

A la sortie des premières feuilles je creuse une hauteur de pelle autour des pieds et comble avec du compost je nivelle au râteau et enlève l'excèdent de terre.
Avant les premiers gels je couvre de feuilles retenues par un filet ou branchages


Courgettes





Je sème moi même en Avril Mai sous châssis et met en place début Juin dans de Grands trous remplis de compost espacés de 1 mètre sur 2 rangs en quinconce.

Les limaces et escargots sont friands des jeunes plants, en une nuit ils vous ravagent tout, s'en protéger impérativement ( Voir Limaces Escargots ).
Plantez toujours plusieurs pieds pour une meilleure réussite.
Bien arroser au pied seulement une fois les fruits bien formés pour éviter la formation d'un trop grand feuillage.
Faire un bon paillage autours des pieds,
Attention par temps chaud et arrosages trop fréquents au développement de l'oîdium.
Feuilles recouvertes d'un voile blanc qui se dessèchent puis meurent et, sans feuilles pas de fruits.


Persil




Pas si évident que cela à réussir brins chétifs, taches jaunes, violet, marron, c'est mal parti....

Mélanger les graines avec du marc de café séché, le semis sera ainsi bien répartit Semez dans de petits sillons espacés de 40 Cm, arrosez, recouvrir en tassant légèrement et plantez un rang de poireaux entre et de chaque coté des semis.
Arrosez régulièrement légèrement, le semis lèvera en 20 jours Vous aurez alors des plants sains et vigoureux à profusion .


Echalotes




D'abord choisir un endroit bien exposé au soleil
Tracez des sillons espacés de 30 cm et planter les bulbes non pas au creux mais au sommet du sillon, enfoncez légèrement à la main sans couvrir le bulbe.
ATTENTION : Ne pas inclure de compost ou de fumier dans l'année précédant la plantation.
Ceci favoriserait le développement de maladies.

Epandre sur toute la surface un voile de cendre de BOIS, renouvelez cette opération en cours de végétation. Vous pouvez aussi épandre un paillage.

Vous aurez de grosses échalotes de 4 à 8 par bulbe qui se conserveront parfaitement sans maladies.

Arrachez à maturité par temps sec après une période sans pluie.
Laissez sécher au sol, les bulbes à plat bien étendus, arrachez les fanes avant conditionnement dans un filet. Stockez au sec, filets pendus.

Oignons



oins identiques à ceux des échalotes.
La poudre d'algue et la cendre sont très bénéfiques , elles renforcent la résistance des bulbes et offrent une résistance contre parasites et maladies.
Vous pouvez aussi déposer de la sciure de bois de conifères qui ont un effet répulsif pour les mouches de l'oignon.


Choux




Prendre des plants ayant entre trois et cinq feuilles pas plus. Plantez profond après avoir praliné les racines. Comme beaucoup d'autres plantes ne pas planter deux fois au même endroit.
Pour éloigner les papillons qui déposeront des oeuf qui deviendront chenilles, Plantez des coupes de thuyas ou de genêts, l'odeur forte ainsi dégagée éloignera les papillons.

Plantez aux abords du Thym, romarin, sauge, menthe..

Semez des tournesols, enduisez une planchette de miel pour attirer les Altises.

Parasites du choux : Il s'agit de papillons ou de larves. Appliquez les conseils ci dessus pour s'en prémunir au mieux.


Chicorée




Observez les conseils décrits pour les salades pour ce qui concerne semis plantation et intrus.

Chicorées et scaroles doivent être tendres et sans amertume excessive. Vous avez essayé de les couvrir, ficeler, le résultat est décevant voire inutilisable à cause de la pourriture qui s'est développée.
Je prends des élastiques souples de 8 cm de diamètre environ. Par temps sec le soir (important) je place les élastiques autour de mon poignet je rassemble les feuilles du pourtour vers un point central et je laisse glisser un élastique vers le haut du cône ainsi formé. La salade est ainsi protégée par ses feuilles, elle respire et vous pouvez arroser son pied facilement.

Cette opération est à réaliser progressivement une fois la plante à presque maturité en fonction de vos besoins. Comptez 10 jours pour un blanchiment parfait.


Cornichons




Achetez des plants prêts à planter, le semis est très sensible au nuits froides et risque de "couler". Plantez fin mai en recouvrant de bouteilles plastique sans bouchon, vous avez ainsi une mini serre et le plant est protégé des limaces qui adorent.

Plantez en ligne et placez un grillage solide retenu aux extrémités par 2 piquets le long de cette ligne. Les plants "grimperont" le long du grillage les fruits seront propres, plus facile à récolter, plus facile pour arroser les pieds. Attention pas d'eau sur les feuilles, risque de maladies. (Voir photo sur page d'accueil).

Récoltez tôt le matin à la fraîche les cornichons seront plus fermes et se conserveront mieux.

Attention à l'oîdium comme pour les courgettes.


Poireaux




Préparation : Coupez les racines à un cm du bulbe, coupez les feuilles de façon à avoir un plant d'environ 10 centimètres. Laissez 2 à trois jours à l'ombre à l'air, pralinez avec de la terre ou bien mieux bouse de vache, plantez très profond en sillon, arrosez.

Orientez de façon que les feuilles se dirigent parallèlement au sillon, vous aurez ainsi la facilité pour biner et butter les poireaux le moment venu.

Paillez et nourrissez avec la tonte de pelouse (non traitée), l'humidité favorisera le développement.

Losqu'ils commencent à se développer, vos poireaus d'hiver ont pris "la rouille" et les feuilles sont creusées de nervures dues à une minuscule "bestiole" la mineuse du poireau qui les rongent et les font ainsi dépérrir.

J'ai tenté la maniere radicale. Les couper en ne laissant dépasser que 4 à 5 cm, ça fait peur !

Eh non, ils repoussent très rapidement et parfaitements sains.

En prévention, éliminez tous les déchets de culture qui ont subit des attaques en les brûlant.

Surtout, ne les mettez pas dans le compost. Les larves et champignons peuvent y vivre.

Par sécurité, ne replantez pas les poireaux au même endroit deux années de suite.


Salades




Semis : Sous châssis ou en plein air, elle doit lever en trois à quatre jours sinon, un coup de râteau et recommencez en effet si la levée est lente vous aurez des plants fragiles qui ont toute chance de "monter" .
Plantez : La racine seulement en terre, le collet doit être libre, arrosages réguliers, pas d'a-coups, au pied jamais sur les feuilles sauf le soir par grandes chaleurs continues.
Intrus : Limaces, escargots, oiseaux, voir en rubrique "Astuces divers" pour s'en protéger .

Plantez les premières salades entre rangs d'échalotes ou oignons elles absorberont l'azote dont ces derniers n'ont pas besoin. C'est une parfaite association. (Voir photo sur page d'accueil).
Orientez vos planches de salades Est -Ouest pour un ensoleillement maximum, et donc un séchage rapide des rosées matinales.
Un paillage entre rangs est très utile pour conserver l'humidité du sol et éviter le tassement du sol. Inconvénient c'est un refuge à limaces et escargots, pensez à placer des pièges aux abords.


Citrouilles




emez vous même vos graines séchées l'an passé sous châssis en Avril ou en plein air en Mai, vous aurez ainsi votre variété préférée. Repiquez lorsque deux pédoncules sont bien formés dans un trou bien rempli de compost.

Attention aux limaces et escargots qui risquent de ravager votre plantation en une nuit. Plantez toujours plusieurs pieds, taillez au delà du troisième fruit en formation .

Placez sous les fruits formés une tuile, planchette ou autre pour éviter le contact avec la terre qui pourrait endommager le fruit.

Coupez à maturité en laissant quelques Cm de queue pour une conservation parfaite à l'abri jusqu'en avril de l'année suivante.
Il est très bénéfique de planter directement au pied de votre tas de compost et de diriger progressivement les tiges vers le sommet.

Arrosez une fois par semaine votre pied de citrouille avec un litre de lait et vous le verrez grossir... grossir ... grossir....


Radis



Même méthode que pour la mâche pour les radis ronds .
Pour les radis longs recouvrir de trois centimètre de terre.
Vous aurez de cette façon des radis qui lèvent en trois jours et viendront rapidement à maturité, croquants et non piquants.
Vous pouvez accélerer la croissance en début de saison avec un voile de forçage blanc.

Inutile de tenter des semis pendant la période chaude, le résultat est décevant.

Pas de semis par températures infériures à 12° , arrosages réguliers.

Les radis sont sujets (comme les navets) aux attaques d'insectes voir Altisses


Haricots





Pas de précipitation pour planter, en fonction de votre région, attendre que la terre se soit réchauffée ; choisir l'endroit le mieux exposé à la chaleur du soleil.
En effet si vous plantez trop tôt les grains ont du mal à germer, poussent doucement et produisent une plante chétive sujette aux attaques.

Chez moi en Normandie j'attends que la Mercuriale commence à pousser pour planter mes haricots, c'est un signe du réchauffement de la terre. Ne pas planter profond pour que la graine profite de la chaleur de surface .
Il est possible de laisser tremper les graines un jour dans l'eau tiède pour accélérer la germinaison.

Je sème par planche de deux rangs serrés c'est pratique pour la cueillette.

Je butte très haut pour éviter que la récolte touche terre.

Vous pouvez incorporer du compost bien décomposé .

Un bon arrosage régulier est facteur de réussite.

Quand au choix de variété j'ai opté après plusieurs sélections pour les "triomphe de farcy" et les "fins de bagnols". production moyenne mais goût Extra.

Fraisiers



Plantez les fraisiers en coupant les racines si elles sont trop longues.
Vous aurez préalablement bien préparé la terre , aérée et désherbée soigneusement.
Attendez avant de planter que les oiseaux aient fait le ménage en vous débarrassant des larves et vers blancs.
Vous pouvez aussi étaler un film plastique noir afin d'éviter la pousse des mauvaises herbes et le dessèchement.

Laissez bien tremper les mottes dans un récipient remplit d'eau pour qu'elles soient bien imbibées.

Ne pas planter trop serré pour éviter le développement de maladies.

Il y a une multitude de variétés, j'en choisis 2 ou 3 différentes pour avoir une récolte étalée et des saveurs différentes.
Le purin d'ortie est favorable au moment de la plantation et en cours de culture.

Les oiseaux et limaces en sont friands alors utilisez mes "trucs"

Oiseaux Limaces

Les maladies diverses sont fréquentes, utilisez les associations bénéfiques.

Il faut envisager au bout de trois ans de renouveler les pieds ainsi que l'endroit ou ils sont plantés, en effet les pieds et le sol sont épuisés, ne pas replanter au même endroit avant plusieurs années.


Pomme de terre




Tubercule fort consommée de différentes façons vous choisirez la ou les variétés correspondantes à vos goûts compte tenu du coût il vaut mieux faire des variétés "fines".
Si vous êtes dans la partie Nord de la France ne vous précipitez pas à les planter, attendez fin Mars voire Avril.Vous pouvez aussi planter en Juillet vous aurez des plants plus résistants aux maladies.

J'utilise un plantoir à bulbe avec un espace de 30 Cm entre chaque plan et 40 Cm entre les rangs. Attention au gel de mai, recouvrez légèrement de terre les fragiles feuilles qui commencent à sortir.
Pour voir si elles sont mures frottez avec les doigts, la peau doit être résistante.

En cas d'attaque du mildiou arrachez les fanes les plus atteintes.

Pour une bonne conservation laissez les tubercules sur le sol une journée sans pluie puis 15 jours en cave aérée, stockez ensuite au frais dans le noir.

Le mildiou attaque souvent la pomme de terre, en préventif traitez à la bouillie bordelaise, j'ai aussi l'an passé traité au souffre mouillable qui en principe est utile contre l'oidium. Le résultat a été très bénéfique aucun pied attaqué.
Vous pouvez aussi supprimer le feuillage qui est très atteint.

Les Doryphores :sont présents dans certaines régions et il est difficile de s'en débarrasser naturellement. Tout d'abord ne faites vos plantations que dans une terre riche en compost et matières organiques bien décomposées.
En cas d'attaque ramassez les insectes, brûlez les pour éviter leur multiplication.

Voir aussi Des fleurs au potager


Les Fanes, Il faut les couper au bon moment pour éviter que la pomme de terre soit gorgée d'amidon et se "défasse" en cuisson à l'eau. 3 à quatre mois après le début de végétation. Laissez les en terre jusqu'à maturation complète.

Conservation : Afin qu'elles ne se ramollissent pas il est nécessaire de les dégermer début janvier, Février.

Eau de cuisson : Vous pouvez vous servir de l'eau de cuisson des pommes de terre


source: http://jacques.guy.pagesperso-orange.fr/html/astuces.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation101.forumcanada.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE POTAGER NATUREL   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE POTAGER NATUREL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis aux fans de potager facile: le topinambour!
» menage naturel - bicarbonate de soude
» Bio, écolo, naturel, sain...
» un potager minuscule
» Organiser son potager

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révélations :: Santé et Environnement :: Écologie et Alternative de societé-
Sauter vers: