Révélations

Le partage est le nerf de ma guerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» la censure en france
Mer 24 Juil - 12:12 par triskel

» pyramides de Bosnies
Ven 12 Juil - 14:38 par triskel

» Fleur de Vie
Ven 21 Juin - 13:38 par Valkyrie

» Photo Zen
Ven 21 Juin - 11:59 par Valkyrie

» Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain
Lun 17 Juin - 16:07 par Valkyrie

» une vague de glace
Sam 8 Juin - 10:38 par Valkyrie

» Héracléion, une cité égyptienne engloutie, révèle des secrets vieux de 1200 ans
Ven 7 Juin - 12:46 par Valkyrie

» L'entourage «toxique» de Stephen Harper
Ven 7 Juin - 12:07 par Valkyrie

» Franc-maçonnerie
Ven 7 Juin - 11:57 par Valkyrie

Mots-clés
réveil marche dieux Phénix livre anton Origines
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      

Sujets similaires
Liens intéressants

Partagez | 
 

 2012, année la plus chaude aux États-Unis

Aller en bas 
AuteurMessage
Valkyrie
Admin
Admin
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 38
Localisation : Québec

MessageSujet: 2012, année la plus chaude aux États-Unis   Mar 8 Jan - 19:43



JEAN-LOUIS SANTINI
Agence France-Presse
Washington
Les États-Unis ont connu en 2012 l'année la plus chaude depuis 1895, date des premiers relevés, ainsi qu'une des plus grandes sécheresses et des événements climatiques plus dévastateurs que la moyenne, dont surtout l'ouragan Sandy, a indiqué mardi l'Agence océanique et atmosphérique.

Selon l'Agence fédérale (National oceanic and atmospheric agency/NOAA) la température moyenne l'année dernière hors Alaska et Hawaï a été de 12,94 degrés Celsius, soit 1,77 degré au-dessus de la moyenne du XXe siècle et 0,55 degré de plus que la température moyenne en 1998, précédente année la plus chaude.

L'année 2012 a aussi enregistré le quatrième hiver le plus clément dans les annales, ainsi que le second été le plus chaud avec une température maximum moyenne en juillet de 24,94 degrés, deux degrés au-dessus de la moyenne.

Bien que les quatre derniers mois de 2012 n'ont pas enregistré une chaleur aussi inhabituelle que durant les huit premiers mois, les températures de septembre à décembre sont restées suffisamment élevées pour que l'année batte largement un record de chaleur, explique la NOAA.

Les précipitations moyennes ont aussi été nettement moins abondantes avec 67,4 centimètres au total en 2012, 6,53 cm sous la moyenne annuelle, faisant de 2012 la 15e année la plus sèche jamais enregistrée.

La sécheresse a été étendue, touchant 61% du territoire continental, détruisant dans le Middle West une partie substantielle des deux principales récoltes américaines, le maïs et le soja, faisant exploser les prix.

En outre, l'indice des phénomènes climatiques extrêmes a été le second plus élevé en 2012 dans les annales du pays.

«Le réchauffement du climat joue un rôle»

Cet indice, qui prend en compte les températures et les précipitations extrêmes ainsi que les ouragans tropicaux ayant touché terre, s'est situé l'an dernier à près de deux fois sa valeur moyenne et a atteint son deuxième niveau le plus élevé après 1998.

En 2012, onze désastres climatiques ont dépassé le milliard de dollars de dommages, dont plusieurs tornades, l'ourgan Isaac, qui a frappé la région du golfe du Mexique en août, et surtout Sandy. Cet ouragan a dévasté les côtes du New Jersey et New York en octobre avec des dégâts qui coûteront plus de 60 milliards de dollars, selon les estimations.

Nombre de scientifiques américains ont établi une relation entre cette montée record du mercure et le réchauffement climatique attribué en grande partie par la vaste majorité des climatologues aux émissions de gaz à effet de serre provenant des activités humaines.

«Le fait que nous avons enregistré des records aussi importants de chaleur et qu'ils se soient maintenus aussi longtemps indique que le réchauffement du climat joue un rôle», expliquait l'été dernier Kevin Trenberth, un des responsables du «Centre national pour les recherches atmosphériques» à Boulder (Colorado).

Sans sous-estimer l'influence du courant périodique chaud du Pacifique équatorial El Nino dans cette vague de chaleur record, il soulignait aussi «les grandes variations d'une année sur l'autre aux États-Unis comme en Europe et en Asie».

Ainsi, «les étés tendent à être soit chauds et secs ou frais et humides, mais il n'y a pas de combinaison des deux» la même année, expliquait-il.

«Nous avons ainsi un système météorologique qui produit des vagues de chaleur plus importantes que par le passé et cela est lié au changement climatique», ajoutait le scientifique.

http://www.lapresse.ca/environnement/201301/08/01-4609455-2012-annee-la-plus-chaude-aux-etats-unis.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revelation101.forumcanada.org
 
2012, année la plus chaude aux États-Unis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lampe Néon ...
» un agenda pour l'année 2012
» Les Tonnerres de Brest 2012
» En cette fin d'année.
» Bonne Année 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Révélations :: Actualités Mondiales :: U.S.A-
Sauter vers: